Social

Seydou Ali, Gouverneur de Niamey sur les inondations : « Nous avons enregistré 219 maisons détruites et 673 ménages sinistrés»

Seydou Ali, Gouverneur de Niamey sur les inondations : « Nous avons enregistré 219 maisons détruites et 673 ménages sinistrés»

(Niamey et les 2 jours) - La période hivernale ne fait pas que du bien au Niger. Si les paysans peuvent se frotter les mains quant à la réussite de leurs semences, les populations, elles, vivent dans une situation de désolation à cause des inondations. Samedi dernier, c’est le village de Gaba Goura situé à une vingtaine de kilomètres de Niamey qui a été inondé, suite à une pluie torrentielle. Bilan, plusieurs centaines de maisons détruites avec son lot de ménages sinistrés. Pour faire le point de la situation et prendre connaissance des mesures prises par l’Etat, Niameyetles2jours est parti à la rencontre de Seydou Zataou Ali (photo), Gouverneur de la ville de Niamey.

Bonjour monsieur le Gouverneur. Le village de Gaba Goura a été inondé après la pluie torrentielle de samedi dernier. Quel est aujourd’hui l’état de la situation ?

Dans la nuit de vendredi à samedi, nous avons enregistré une importante quantité d’eau dans la ville de Niamey suite à la pluie. Ce qui n’a pas été sans conséquence dans le village de Gaba Goura où nous avons enregistré 219 maisons détruites et 673 ménages sinistrés.

Dans la foulée, vous avez lancé dimanche un appel à la population à quitter les zones inondables, est ce bien cela ?

Tout d’abord, le gouvernement n’a pas tardé à apporter son soutien aux populations sinistrées. C’est ainsi que l’Etat a mis à leur disposition, une importante quantité de vivres pour soulager ces familles.

L’Etat a mis à la disposition de ce village une unité sanitaire qui va s’occuper de la population.

Nous avons aussi lancé un appel à la population de Niamey, en général, de ne plus obstruer le passage des eaux en jetant des déchets solides dans les caniveaux.

Nous demandons aussi à la population de ne plus obstruer le passage des eaux en construisant dans les zones inondables ou en érigeant des digues ou d’autres formes de barrage aux eaux. Tout cela n’est pas sans conséquence sur le passage des eaux.

Lorsque vous construisez dans le lit de passage des eaux, naturellement, un jour ou l’autre, vous serez sinistré. Donc nous demandons à la population d’observer cette discipline citoyenne.

M. Le Gouverneur, le Niger est en train d’élaborer, en ce moment même, une politique nationale de gestion des catastrophes naturelles. Cela a-t-il pour but d’apporter une réponse adéquate et durable face aux inondations ?

Il y a déjà un mécanisme de gestion des catastrophes en vigueur. Et nous disposons d’une structure spécialement dédiée à la gestion rapide des catastrophes naturelles. Cette structure est censée apporter une réponse rapide aux soucis des populations victimes d’inondations.

Interview réalisée par Guevanis DOH

Please publish modules in offcanvas position.