Social

L’Intersyndicale des travailleurs demande au gouvernement de travailler à la paix sociale

L’Intersyndicale des travailleurs demande au gouvernement de travailler à la paix sociale

(Niamey et les 2 jours) - L’Intersyndicale des travailleurs du Niger (Itn) réagit face aux différentes préoccupations exprimées par les travailleurs au Niger. Lors d’une conférence de presse tenue mercredi, le collectif demande au gouvernement de créer les conditions d’apaisement du climat social.

« L’intersyndicale a déploré, entre autres, le non-respect des engagements du protocole d’accord Itn-Gouvernement de 2012 ; le climat tendu entre le gouvernement et les syndicats des enseignants caractérisé par le non-respect par les autorités de certains engagements avec les syndicats du secteur de l’enseignement ; le non-paiement des arriérés de salaires des agents des municipalités, dont ceux de la ville de Niamey ; l’incapacité d’organiser les concours d’entrée à la fonction publique dans la transparence, etc.», dit le communiqué qui appelle le gouvernement à revoir ces dossiers.

L’Itn affirme, en outre, son soutien aux revendications des enseignants. Lesquels enseignants observeront un nouveau mot d’ordre de grève de 3 jours, du 6 au 8 avril prochain. « L’intersyndicale demande aussi le règlement définitif de la situation des travailleurs des municipalités, de la Somina (Société des mines d’Azelic), de la Soraz (Société de raffinage de Zinder), etc. »

Sur le plan sécuritaire, l’Itn dit soutenir les forces de défense et de sécurité dans leur rôle de défense de l’intégrité du territoire nigérien.

L’Intersyndicale des travailleurs du Niger regroupe sept centrales syndicales.

Please publish modules in offcanvas position.