Social

Le Niger va commémorer la cinquième Journée nationale de lutte contre la traite des personnes

Le Niger va commémorer la cinquième Journée nationale de lutte contre la traite des personnes

(Niamey et les 2 jours) - Le samedi 28 septembre 2019, le Niger commémorera pour la cinquième fois, la Journée nationale de mobilisation contre la traite des personnes.

A cette occasion, la communauté nationale « se souviendra qu’en 2013, le Niger s’est réveillé, le matin du 28 septembre, avec  92 morts découverts dans le désert du Sahara, abandonnés par les trafiquants. Parmi ces 92 morts, il y avait 52 enfants et 37 femmes », a déclaré à la presse Mme Gogé Maïmouna Gazibo, directrice générale de l’Agence Nationale de Lutte contre la Traite des Personnes et le Trafic Illicite des Migrants (ANLTP/TIM). 

Un triste épisode qui a amené le pays à légiférer contre le phénomène, à travers la loi 2015-036 du 26 mai 2015 et à instituer une Journée nationale contre le trafic des personnes.

Cette année, souligne la directrice générale de ANLTP/TIM, les procureurs de la République, les présidents des tribunaux des grandes instances, les présidents et procureurs généraux des cours d’appel, les responsables de la cour d’Etat, ceux du Conseil d’Etat, de la cour des Comptes, vont se réunir autour du ministre de la Justice pour examiner le cadre juridique du Niger qui règlemente la traite des personnes et le trafic illicite des migrants.  « Ils examineront ainsi la problématique de la pertinence de nos textes en la matière », insiste-elle.

Jean-Marie Nkoussa

Une technologie révolutionnaire pour votre future résidence à Niamey

Banner 4

Please publish modules in offcanvas position.