Social

Les autorités nigériennes interdisent une énième fois une manifestation de la société civile contre la Loi de finances 2018

Les autorités nigériennes interdisent une énième fois une manifestation de la société civile contre la Loi de finances 2018

(Niamey et les 2 jours) - Décidément, le gouvernement nigérien n’est pas prêt à autoriser une nouvelle manifestation de la société civile contre la Loi de finances 2018.

La dernière marche de contestation prévue, hier 24 juin, a été une fois de plus interdite par la délégation spéciale de la ville de Niamey pour « risques de troubles graves à l'ordre public ». Et les grévistes qui ont toutefois bravé cette interdiction ont été dispersés par les forces de l’ordre très présentes sur le site.

Déjà, en début du mois de juin, les autorités avaient interdit une autre manifestation contre la Loi de finances 2018 au motif que la date choisie correspondait à un jour ouvrable.

Raison pour laquelle les acteurs de la société civile voient en ce énième refus, une volonté des autorités du pays de piétiner leur droit de manifester. Ils affirment cependant qu’ils ne lâcheront pas prise tant que leurs doléances ne seront pas prises en compte. « Nous allons essayer toutes les stratégies possibles afin de nous faire entendre », a déclaré un membre de la société civile.

Rappelons que, dans le cadre des manifestations contre la Loi de finances 2018, plusieurs acteurs de la société civile sont incarcérés depuis plus de deux mois.

Please publish modules in offcanvas position.