Social

Les mendiants déclarés persona non grata dans les lieux publics de Niamey à compter du 1er mai 2019

Les mendiants déclarés persona non grata dans les lieux publics de Niamey à compter du 1er mai 2019

(Niamey et les 2 jours) - La délégation spéciale de la ville de Niamey vient de passer à la vitesse supérieure dans la lutte contre la mendicité dans la capitale nigérienne.

Les autorités de la ville viennent en effet de rendre public un communiqué qui annonce l’interdiction de la mendicité dans les lieux publics (rues, carrefours, alentours magasins) de Niamey, à partir du 1er mai 2019.

Toutefois, cette décision du point de vue de la loi et de la religion musulmane ne s’applique pas aux handicapés, personnes âgées et endettées ou victimes de sinistre, à qui il est demandé de se déployer vers les lieux de culte et les centres sociaux, précise le communiqué.

Cette mesure d’interdiction prévoit aussi des sanctions contre les éventuels contrevenants.

Ainsi, tous ceux qui encouragent leurs enfants à aller mendier dans la rue seront passibles d’une peine d’emprisonnement allant de 6 mois à 1 an, avertissent les autorités de la ville.

A quelques mois de la tenue à Niamey de la conférence des chefs d’Etats et de gouvernements de l’Union africaine, les autorités veulent assainir la capitale du pays.

A ce sujet,  le président de la délégation spéciale de la cité capitale, Mouctar Mamoudou, faisait savoir au cours d’une rencontre tenue,  le 11 avril, que « cette prolifération de la mendicité entrave beaucoup le fonctionnement de la ville avec des dérives et des risques pour la population en général. La mendicité est devenue un phénomène social qui mérite d’être discuté ».

Il précise à cet effet que cette interdiction va s’inscrire dans la durée.

Une technologie révolutionnaire pour votre future résidence à Niamey

Banner 4

Please publish modules in offcanvas position.