Social

Un minimum de 30% de femmes sera désormais imposé lors des nominations aux emplois supérieurs de l’Etat

Un minimum de 30% de femmes sera désormais imposé lors des nominations aux emplois supérieurs de l’Etat

(Niamey et les 2 jours) - Les quotas des femmes dans certaines hautes fonctions ont été revus à la hausse. Désormais, dans les fonctions électives, les femmes seront représentées à hauteur de 25% contre 15% de par le passé. Et s’agissant des fonctions de nomination aux emplois supérieurs de l’Etat, elles seront représentées à 30 % contre 25% avant le projet de loi adopté par le gouvernement le 18 octobre en conseil des ministres.

Pour le gouvernement, la représentativité des femmes dans ces hautes fonctions et dans les instances de prise de décisions qui engagent la vie de la nation, a été revue à la hausse « au regard de l’importance de la place des femmes dans la société et de leur poids numérique ». Pour les pouvoirs publics, cette hausse s’avérait être une nécessité.

Cette mesure intervient après une proposition du ministère de la Promotion de la femme et de la protection de l’enfant, qui avait demandé qu’une loi soit initiée à cet effet dans le but de permettre à chaque citoyen nigérien, sans discrimination aucune de prendre part à la direction des affaires publiques. Ce projet de loi vient ainsi modifier la loi sur les quotas instituée au Niger en 2000.

Lire aussi:

Le Niger veut revoir à la hausse le quota attribué aux femmes dans les fonctions électives, au gouvernement et dans l’administration

Une technologie révolutionnaire pour votre future résidence à Niamey

Banner 4

Please publish modules in offcanvas position.