Social

Des associations islamiques toujours opposées à la loi sur l'exercice du culte au Niger

Des associations islamiques toujours opposées à la loi sur l'exercice du culte au Niger

(Niamey et les 2 jours) - Malgré l'adoption par l'Assemblée nationale du projet de loi relatif à l'exercice du culte au Niger, le 17 juin 2019, des associations islamiques restent toujours vent debout contre cette nouvelle loi qui va désormais s'appliquer dans la sphère religieuse, dans tout le pays. Huit d'entre elles, réunies en congrès extraordinaire, le 19 juin, se sont fendues d'une longue déclaration, au terme de leurs assises, pour réaffirmer « leur rejet total » de cette loi. 

Une « position prise en connaissance de cause et en toute responsabilité », soulignent-elles. Elles déplorent aussi la mise aux arrêts à Niamey du président national de l'une des associations signataires de ce communiqué, en l’occurrence Kitab Was Sunnah (IKS), à la veille du vote des parlementaires.

Toutefois, ces associations lancent un appel au calme général, notamment aux musulmans, et se désolidarisent de tout mot d'ordre et de toute action attentatoire au vivre ensemble des Nigériens.

Par ailleurs, elles « réitèrent leur attachement à leur mission de formation, de sensibilisation et de conscientisation des musulmans pour la bonne pratique de leur religion », précisent-elles. 

La loi sur l’exercice du culte au Niger, objet des contestations, a pourtant été mise en place selon le gouvernement, dans le but de mieux contrôler les pratiques ayant cours dans la sphère religieuse afin de prévenir les risques de dérives constatées dans d’autres pays, et lutter ainsi contre l’extrémisme.

SG

Une technologie révolutionnaire pour votre future résidence à Niamey

Banner 4

Please publish modules in offcanvas position.