Social

Nouvelle manifestation de la société civile contre la Loi de finances 2018, au moment où celle de 2019 est en gestation

Nouvelle manifestation de la société civile contre la Loi de finances 2018, au moment où celle de 2019 est en gestation

(Niamey et les 2 jours) - Alors que la Loi de finances 2019 est en préparation, les acteurs de la société civile nigérienne sont une nouvelle fois descendus dans la rue pour fustiger celle de 2018, actuellement en application.

Cette manifestation, qui a été largement suivie par les organisations de la société civile, intervient après plusieurs interdictions par les pouvoirs publics, au motif que la date choisie correspondait à un jour ouvré ou encore pour risques de troubles graves à l'ordre public.

Pour cette énième manifestation, le parti d’opposition MPN Kishin Kassa d’Ibrahim Yacouba, ancien  ministre des Affaires étrangères, a apporté son soutien à la société civile. « Pour le Niger d'aujourd'hui et de demain, nous poursuivrons notre engagement avec toutes les forces sociopolitiques progressistes », a affirmé Ibrahim Yacouba.

Des acteurs de la société civile récemment libérés étaient également de la partie, et ils ont dit leur détermination à poursuivre leur combat contre les mesures « antisociales et impopulaires » contenues dans la Loi de finances 2018, la mauvaise gouvernance et le bradage de la souveraineté nationale.

En rappel, c’est depuis octobre 2017 qu’un collectif d’organisations de la société civile a engagé des actions dans le but d’annuler certaines mesures de la Loi de finances 2018. Entre autres, la mesure portant augmentation de la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) appliquée à certains produits de grande consommation, ainsi que la suppression de certains impôts et taxes au profit des opérateurs de téléphonie mobile.

Une technologie révolutionnaire pour votre future résidence à Niamey

Banner 4

Banner 1

Banner 3

Please publish modules in offcanvas position.