Social

La représentante du HCR au Niger montre sa déception suite à l’incendie d’un camp des réfugiés à Agadez

La représentante du HCR au Niger montre sa déception suite à l’incendie d’un camp des réfugiés à Agadez

(Niamey et les 2 jours) - Suite à l’incendie d’un camp des réfugiés par des demandeurs d’asile soudanais à Agadez, Alessandra Morelli (photo), représentante du HCR (Haut-commissariat des Nations unies pour les réfugiés) au Niger, s’est rendue dans cette région pour montrer sa solidarité envers les autorités locales et voir comment gérer au mieux cette crise.

A Agadez, elle n’a pas caché sa déception vis-à-vis de cet acte des réfugiés. « Après l'incendie du site humanitaire, ma réaction est celle d'une femme, d'une mère qui a cru en ses enfants, qui a tout fait avec le gouvernement du Niger pour leur garantir un espace de paix et de protection. Je me suis sentie trahie », a-t-elle souligné.

Ce camp qui accueille des centaines de réfugiés avait été incendié par des demandeurs d’asile soudanais  qui exigeaient l'accélération du traitement de leurs demandes du statut de réfugiés et leur acheminement vers l'Europe.

Actuellement, 335 réfugiés soudanais identifiés comme les meneurs de l’incendie sont entre les mains de la police. Ils devront répondre de leurs actes selon les autorités locales.

Lire aussi:

Après l’incendie d’un centre d’hébergement, plus de 300 demandeurs d’asile ont été interpellés par la police à Agadez

Please publish modules in offcanvas position.