Social

Le HCR ferme deux camps de réfugiés abritant 15 000 Maliens dans la région de Tillabéri

Le HCR ferme deux camps de réfugiés abritant 15 000 Maliens dans la région de Tillabéri

(Niamey et les 2 jours) - Le Haut-commissariat de l’ONU pour les réfugiés (HCR) a décidé de fermer les camps de réfugiés maliens de Tabarey Barey et de Mangaizé dans la région de Tillabéri, selon l’annonce faite par l’institution ce 5 aout.

Ces deux camps abritaient environ 15000 pensionnaires maliens qui s’y sont réfugiés depuis 2012 à cause des violences dans leur pays. Selon Benoît Moreno, un responsable du HCR à Niamey, cité par l’AFP, la fermeture de ces camps est une idée conjointe de l’ONU et du gouvernement nigérien. Cette décision a été prise en raison de la détérioration de la situation sécuritaire dans la région de Tillabéri.

Ces Maliens ont été transférés dans les villes d'Ayorou et Ouallam dans la même région. Selon les autorités nigériennes, ils y seront plus en sécurité. Ils devront désormais vivre au sein de la population de cette région en attendant de regagner leur pays.



Please publish modules in offcanvas position.