Social

Le HCR recherche 157 millions de dollars pour aider les réfugiés victimes de Boko Haram

Le HCR recherche 157 millions de dollars pour aider les réfugiés victimes de Boko Haram

(Niamey et les 2 jours) - Dans un communiqué rendu public hier, le Haut commissariat pour les réfugiés (HCR) a lancé un appel de fonds de 157 millions de dollars. Objectif: apporter un soutien aux réfugiés, victimes des violences de la secte Boko Haram dans la région du lac Tchad. 

Ils sont au total 208 000 réfugiés nigérians concernés par cet appel du HCR, à se retrouver dans des conditions vulnérables auprès des populations frontalières au Niger, au Tchad et au Cameroun. La réalité est que ces déplacés viennent se réfugier dans des localités avoisinantes dont les populations elles-mêmes vivent dans une précarité sociale et manquent de ressources. 

« Les communautés qui accueillent les réfugiés sont également dans le besoin, car leurs capacités d’assistance aux personnes déracinées ont atteint leur point de rupture», confirme le HCR. Conséquence, les hôtes et les réfugiés se retrouvent dans une situation d’insécurité alimentaire et de malnutrition chronique. 

« Le conflit a eu un impact dévastateur sur l’accès à l’éducation et les taux de fréquentation scolaire, car des centaines d’écoles ont été contraintes de fermer dans l’ensemble de la région où les niveaux d’éducation étaient déjà parmi les plus faibles du monde», ajoute la note.

Le financement sollicité permettra de trouver des solutions aux problèmes de logement, de santé, d’éducation, d’eau potable et d’assainissement.

 La crise de Boko Haram a débuté en 2009 et provoqué le déplacement de 2,4 millions de personnes du nord du Nigeria vers les pays voisins. Le HCR chiffre à 7,2 millions de personnes, les victimes d’insécurité alimentaire en septembre 2017.

Pour rappel, l’organisme onusien avait sollicité 241 millions de dollars pour le même objectif en 2017. Il n’avait été financé qu’à 56%, renseigne le communiqué qui rappelle que les victimes de ces situations inconfortables ne doivent pas être oubliées, le temps d’un retour à la paix dans la région.

Guevanis DOH

Une technologie révolutionnaire pour votre future résidence à Niamey

Banner 4

Please publish modules in offcanvas position.