Services publics

Le directeur général de la police et le président de la Commission des droits humains font la paix des braves

Le directeur général de la police et le président de la Commission des droits humains font la paix des braves

(Niamey et les 2 jours) - Le directeur général de la police nationale Souley Boubacar s’est rendu ce 27 mars 2020 dans les locaux de la Commission nationale des droits humains (CNDH) à Niamey pour mettre un terme à dix jours d'hostilité entre les deux institutions.

Comme l’a affirmé le porte-parole de la police nationale, le patron de la police a fait ce déplacement dans le but de présenter ses excuses au président de la CNDH Khalid Ikhiri (photo) après « l’incident » qui s’est produit entre les deux institutions le 16 mars 2020. L’on se rappelle qu’au cours d’une visite à la police judiciaire le 16 mars, les membres de la CNDH avaient été "chassés" par le patron de la police qui leur avait demandé de « quitter les lieux sinon » il leur faisait « sortir manu militari ».

« Je dois dire que c’est grâce à l’intervention du premier Ministre que nous sommes arrivés à ce terrain d’entente où la police nationale, dans une démarche d’humilité, est venue présenter ses excuses à la commission des droits humains pour l’incident qui s’est  produit le 16 mars dernier », a affirmé le rapporteur de la CNDH,  Talibi Hamidou Moussa cité par l’ANP.

Et ces excuses ont bien évidemment été acceptées « de bon cœur » par la CNDH qui a saisi l’occasion pour rappeler la nécessité pour les deux institutions de collaborer pour l’épanouissement des droits humains au Niger. 

Lire aussi:

https://www.niameyetles2jours.com/la-gestion-publique/social/1903-5212-la-commission-des-droits-de-l-homme-denonce-la-menace-proferee-par-le-dg-de-la-police-nationale-a-son-encontre

Please publish modules in offcanvas position.