Services publics

Vers un audit-diagnostic de la performance financière et du risque budgétaire des entreprises et établissements publics au Niger

Vers un audit-diagnostic de la performance financière et du risque budgétaire des entreprises et établissements publics au Niger

(Niamey et les 2 jours) - Le gouvernement nigérien envisage de faire un audit-diagnostic de la performance financière et du risque budgétaire des entreprises et établissements publics. Notamment dans cinq établissements publics à caractère industriel et commercial (EPIC) et sociétés d’Etat (SE), grâce à un financement de la Banque mondiale, dans le cadre du Projet de capacité et de performance du secteur public pour la prestation de services (PCDS). 

Ce projet se concentre sur l’amélioration de l’efficacité des dépenses publiques, la performance des ressources humaines et l’appui à la gestion du changement. 

Selon les détails d'un appel d'offres publié dans le cadre de cet audit, il s’agit d’une étude et d’une revue des bilans et comptes de résultat de 2011-2016 afin de faire ressortir les soldes, ratios et tout autre indicateur de gestion pertinent permettant de se prononcer sur la situation financière et comptable des entreprises publiques.

De façon plus spécifique, il est question de réaliser un diagnostic et apprécier la gestion globale des entreprises publiques (cadre réglementaire régissant les entreprises publiques et son application, périodicités des réunions du conseil d’administration et de l’assemblée générale, rapports d’activité, rapports financiers, transparence, existence et application de manuels de procédures administratives et financières ainsi que de mécanismes de contrôle de gestion) et aussi d’effectuer un audit organisationnel, institutionnel et juridique et analyser l’impact de la structure organisationnelle, institutionnelle et juridique sur la performance financière et sur le risque budgétaire. 

Egalement, il s’agira de conduire un diagnostic financier et comptable sur la base des bilans et comptes de résultat de 2011-2016 ; réaliser une analyse du risque budgétaire qui devra faire ressortir le stock et le flux de la dette et les garanties directes, éventuelles et implicites, le stock et le flux des arriérés, les risques budgétaires liés aux mécanismes de subventions. 

Pour la réalisation de cet audit-diagnostic, le gouvernement va faire appel aux auditeurs et ceux-ci auront six mois, à partir de la fin de cette année, pour remettre leur rapport, apprend-on. 

SG

Une technologie révolutionnaire pour votre future résidence à Niamey

Banner 4

Please publish modules in offcanvas position.