Sécurité

Une charte sur le nucléaire signée entre le Sénégal et le G5 pour renforcer la sûreté nucléaire

Une charte sur le nucléaire signée entre le Sénégal et le G5 pour renforcer la sûreté nucléaire

(Niamey et les 2 jours) - Soutenus par l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA), les pays du G5 Sahel, dont la Mauritanie, le Mali, le Burkina Faso, le Tchad et bien évidemment le Niger, l'un des plus gros producteurs d'uranium au monde, ont paraphé, il y a quelques jours, dans la capitale mauritanienne, Nouakchott, une charte sur le nucléaire.

Cette charte est un document qui préconise la création du Forum de coopération régionale dans le domaine de la sûreté et de la sécurité nucléaire, avec pour but de renforcer la sûreté nucléaire entre les pays signataires.

Selon des informations rapportées par la presse, les pays signataires de ce document s'engagent à unifier leurs efforts afin de mieux contrôler le transport des matières radioactives, d'encadrer l’usage illégal de ces matières et de renforcer ainsi la sûreté nucléaire.

Cet accord a été signé par le président de l’Autorité mauritanienne de radioprotection, de sûreté et de sécurité nucléaire, Saleh Ould Moulaye Ahmed, des représentants des pays du G5 Sahel et du Sénégal.

Une technologie révolutionnaire pour votre future résidence à Niamey

Banner 4

Please publish modules in offcanvas position.