Sécurité

Boko Haram frappe de nouveau à Diffa et tue quatre civils

Boko Haram frappe de nouveau à Diffa et tue quatre civils

(Niamey et les 2 jours) - Une attaque attribuée au groupe terroriste Boko Haram a fait quatre morts, tous des civils, dans la région de Diffa, dans la nuit du 28 au 29 janvier 2019. L’attaque a eu lieu à Bosso, non loin du Nigeria, et l’on enregistre également, en dehors des décès, quelques blessés par balles, des maisons d’habitations et des véhicules brûlés.

Aucune déclaration officielle n’a encore été faite par les autorités nigériennes, suite à cette attaque qui intervient moins d’un mois après une vaste opération de ratissage, le long de la rivière Komadougou et sur les îles du lac Tchad, menée par les Forces armées nigériennes et qui avait permis de tuer plus de 200 terroristes, selon le ministère de la Défense nigérienne.

Les populations de la région de Diffa espèrent que des dispositions seront rapidement prises par les autorités pour prévenir d’autres frappes du groupe terroriste. Car, avec le début du retrait des eaux de la rivière Komadougou, qui sert de frontière naturelle entre le Niger et le Nigeria, ces populations craignent que les attaques reprennent de plus belle.

Une technologie révolutionnaire pour votre future résidence à Niamey

Banner 4

Please publish modules in offcanvas position.