Sécurité

En moins de trois mois, 36 décès et 130 468 sinistrés ont été enregistrés suite aux inondations au Niger, selon l’ONU

En moins de trois mois, 36 décès et 130 468 sinistrés ont été enregistrés suite aux inondations au Niger, selon l’ONU

(Niamey et les 2 jours) - D’après les derniers chiffres publiés par le Bureau des affaires humanitaires de l'ONU (Ocha) à Niamey,  36 personnes ont trouvé la mort dans plusieurs localités du pays suite aux inondations causées depuis le début des pluies au Niger et 130 468 personnes sinistrées ont été enregistrées au 27 août 2018.

Outre le lourd bilan humain, l’on dénombre également des dégâts matériels considérables. De nombreuses maisons d’habitations et des cultures ont également été détruites. Et les régions les plus touchées par cette montée des eaux sont Maradi (34 877 sinistrés), Diffa (10 992), Zinder (13 601) et Agadez qui enregistre le plus de victimes avec  60 555 sinistrés.

Le bilan de ces inondations ne cesse de s’alourdir au fil des jours et semaines, et les populations espèrent que cette année, il y ait moins de dégâts qu’en 2017. En fait, au cours de l’année dernière, 56 personnes avaient péri dans des inondations qui avaient affecté plus de 206 000 personnes, selon l'ONU.

Afin de limiter les dégâts, les autorités s’activent actuellement dans la prise des dispositions pour prévenir ces inondations, comme l’a affirmé le président de la République le jour de la fête de la Tabaski. Mais pour l’heure, l’urgence se situe dans la prise en charge des sinistrés. Et d’après les autorités nigériennes, des efforts doivent être encore déployés dans des secteurs tels que la santé, l’eau, l’hygiène et l’assainissement, la nutrition, la sécurité alimentaire et l’éducation.

Une technologie révolutionnaire pour votre future résidence à Niamey

Banner 4

Banner 1

Banner 3

Please publish modules in offcanvas position.