Sécurité

31 Nigériens désertent les rangs de Boko Haram et se rendent aux autorités

31 Nigériens désertent les rangs de Boko Haram et se rendent aux autorités

(Niamey et les 2 jours) - Alors qu’au Nigeria, les autorités annoncent la reprise de la forêt de Sambisa, base arrière historique de la secte islamique Boko Haram, le gouvernement nigérien annonce des désertions dans les rangs de l’organisation terroriste. «31 jeunes de Diffa enrôlés il y a quelques années dans les effectifs de Boko Haram ont fait reddition.» a annoncé le ministre nigérien de l’intérieur Mohamed Bazoum à l’occasion de la visite dans cette ville situé non loin du nord-est du Nigéria.

Le dirigeant poursuit en indiquant que ces déserteurs étaient actuellement retenus dans un centre sécurisé. L’un d’entre eux a déclaré à la télévision publique nigérienne «Nous avons déserté Boko Haram parce que nous avons constaté que ce que cette organisation pose comme actes n'est pas acceptable. A présent nous souhaitons que le gouvernement nous accorde son pardon, et dans la foulée, qu'il nous aide afin que nous ne songions plus jamais à adhérer à ce type de groupe.»

Selon l’AFP qui évoque une source sécuritaire basée à Diffa, ces «repentis» pourront bénéficier de l’amnistie et d’un programme de déradicalisation avant de retrouver leurs foyers.

En 2015, beaucoup de jeunes de Diffa avaient rejoint les rangs de la secte islamiste dirigée par Aboubakar Shekau, plus attirés par les avantages offerts par Boko Haram (notamment un salaire pouvant aller jusqu’à 300 000 francs Cfa par mois) que par le discours radical de l’organisation, révèle Le Figaro.

Aaron Akinocho

Please publish modules in offcanvas position.