Sécurité

Le G5 Sahel attend la matérialisation des promesses de financement pour sa force conjointe

Le G5 Sahel attend la matérialisation des promesses de financement pour sa force conjointe

(Niamey et les 2 jours) - Lors d’un point de presse marquant la fin d’une réunion sur la force G5 Sahel aux Nations unies, l’ambassadeur du Niger à l’ONU, Abdallah Wafy s’est prononcé sur le financement de la force sahélienne. Il a laissé entendre que les pays du G5 Sahel attendent la matérialisation des promesses du financement.

« Il s'agit maintenant de faire en sorte que les fonds promis soient déboursés car la situation sécuritaire au Sahel ne fait que se dégrader, d'où la nécessité pour la force de commencer ses opérations militaires.», a-t-il laissé entendre.

Une sortie soutenue par Jean-Pierre Lacroix, Secrétaire général adjoint de l'ONU pour les Opérations de paix, qui appelle les Etats membres à concrétiser leurs engagements aussitôt que possible.

Les promesses de financement à la force sahélienne font 414 millions d’euros. Sans compter les 1,5 million d’euros promis par la Norvège à la composante police de la force. Son déploiement est normalement attendu pour la moitié de l’année, notamment dans la zone centre qui regroupe les frontières entre le Niger, le Burkina Faso et le Mali.

Une technologie révolutionnaire pour votre future résidence à Niamey

Banner 4

Banner 1

Banner 3

Please publish modules in offcanvas position.