Sécurité

La Grande Bretagne et l’Irlande octroient 358 millions de FCFA pour renforcer la stabilité dans les localités nigériennes frontalières avec le Burkina

La Grande Bretagne et l’Irlande octroient 358 millions de FCFA pour renforcer la stabilité dans les localités nigériennes frontalières avec le Burkina

(Niamey et les 2 jours) - Dans l’optique de renforcer la stabilité dans  les localités du Niger, frontalières avec le Burkina Faso, une convention de financement d’un montant de 358 millions de FCFA a été signée à Niamey entre le président de la Haute Autorité à la Consolidation de la Paix (HACP), le Général de Brigade Mahamadou Abou Tarka et son excellence Cat  Evans, ambassadeur du Royaume Uni, de Grande Bretagne et de l’Irlande du Nord au Niger.

Cet appui de la Grande Bretagne et de l’Irlande à travers le Sahel Conflict, Stability and Security Fund (CSSF), a pour but de financer le projet d’appui au renforcement de la résilience et à la cohésion communautaire dans le département de Torodi dans la région de Tillabéri. Ce qui se fera à travers le renforcement des activités génératrices de revenus. Egalement prévus, la réalisation d’infrastructures hydrauliques pastorales et  l’organisation des activités civilo-militaires pour renforcer la collaboration entre les forces de défense et la population.

Tout comme Torodi, Makalondi proche de la frontière du Burkina Faso, va également bénéficier de ce projet d’appui au renforcement de la résilience et à la cohésion communautaire.

Lire aussi:

L’Irlande veut renforcer sa relation avec le Niger et apporter son appui dans la lutte contre le terrorisme

Une technologie révolutionnaire pour votre future résidence à Niamey

Banner 4

Please publish modules in offcanvas position.