Sécurité

Le Niger, 63ème, perd 2 places au classement mondial de la liberté de presse (RSF)

Le Niger, 63ème, perd 2 places au classement mondial de la liberté de presse (RSF)

(Niamey et les 2 jours) - Le Niger est classé 63ème mondial, selon le classement mondial de la liberté de la presse 2018. Il perd ainsi 2 places au classement mondial puisqu’il était 61ème en 2017.

Les analyses régionales de Reporters sans frontières (RSF) rapportent que les sujets critiques à l’égard des autorités n’ont pas bonne presse en Afrique subsaharienne.

« Comme en témoigne la condamnation en appel à un an de prison ferme de Baba Alpha, un journaliste réputé pour ses critiques de la gestion des affaires publiques au Niger (63e, -2). Après avoir purgé sa peine, il a récemment été expulsé au Mali pour “menace à la sécurité intérieure de l’Etat” », lit-on dans le rapport.

Sur le continent, le Niger est classé 9ème, devancé notamment par le Ghana, la Namibie et le Cap-Vert qui mènent la danse en haut de tableau.

Dans la sous-région, le Niger se classe 5ème, devancé par le Ghana, le Cap-Vert, le Burkina Faso et le Sénégal. Par contre, le Niger est très loin devant certains pays comme la Côte d’Ivoire, le Bénin, le Togo, le Mali ou encore ses voisins nigérian et tchadien.

Le classement publié, hier, par Reporters sans frontières concerne 180 pays dans le monde. Le rendu se veut une photographie de la situation de la liberté de la presse, fondée sur une appréciation du pluralisme, de l’indépendance des médias, de la qualité du cadre légal et de la sécurité des journalistes dans ces pays. 

La journée mondiale de la liberté de presse se tiendra du 02 au 03 mai prochains à Accra, au Ghana.

Guevanis DOH

Cabinet Specialise Enquete

Banner 2

Banner 4

Banner 1

Banner 3

Please publish modules in offcanvas position.