Sécurité

Les chefs traditionnels, nouvelle cible des groupes armées dans la région de Tillabéri

Les chefs traditionnels,  nouvelle cible des groupes armées dans la région de Tillabéri

(Niamey et les 2 jours) - Selon des informations rapportées par l’AFP, cinq chefs traditionnels ont été tués dans la région de Tillabéri la semaine dernière. Il s'agit de deux autorités des localités de Tchémoubongou et Zaroum-Daray, assassinés dans la nuit du 21 au 22 novembre.

Mais cette source n'apporte pas plus de précision sur les circonstances de la mort, l'identité et les localités de compétences des trois autres victimes. 

Il faut rappeler qu'un village du département d'Ayérou avait déjà perdu son chef, Ali Maïnassara, le 13 novembre dernier dans les circonstances similaires. 

Selon certaines sources, ces meurtres sont commis par des groupes armés qui veulent par ces actes mettre à mal le pouvoir des autorités traditionnelles qui travaillent en étroite collaboration les services de l'Etat et de sécurité, afin d'imposer leur propre loi dans ces localités de l'arrière-pays.  

Lire aussi:

Un chef traditionnel enlevé puis tué par des hommes armés dans la région de Tillabéri

Une technologie révolutionnaire pour votre future résidence à Niamey

Banner 4

Please publish modules in offcanvas position.