Sécurité

Le Niger va mettre en place une politique nationale des frontières

Le Niger va mettre en place une politique nationale des frontières

(Niamey et les 2 jours) - Dans un contexte marqué par une intensification de l’insécurité au niveau de ses frontières, le Niger a décidé de mettre en place une politique nationale des frontières et son plan d'actions. A cet effet, un corpus de texte a été élaboré en deux années par un comité technique dans la perspective d’aider le pays à mieux gérer ses frontières.

Le document en question a été remis au gouvernement le 21 janvier. Celui-ci l’étudiera et l’adoptera. « Le gouvernement étudiera bien évidemment ce plan, l'adoptera et le mettra en œuvre de façon à tirer le maximum de profit lié à l'existence de cette politique définie pour plusieurs années ainsi que son plan d'actions. En outre, la mise en évidence de notre territoire et de ce qui relève du territoire de son voisin, constitue une nécessité impérieuse que le Niger a accomplie. Le Niger est l'un des premiers pays à avoir ratifié la convention relative aux frontalières qui porte d'ailleurs le nom de la Capitale de notre pays (Niamey).», a affirmé le ministre de l'Intérieur, Mohamed Bazoum (photo à droite), à qui le comité technique a remis ledit document.

Cette politique pourrait bien aider le Niger qui fait face à une insécurité depuis quelques années au niveau de quelques unes de ses frontières. Notamment, dans la région de Diffa, frontalière avec le Nigeria où le groupe terroriste Boko Haram ne cesse de mener des incursions meurtrières. La région de Tillabéri, frontalière avec le Burkina Faso et le Mali ainsi que celle de Tahoua, proche du Mali sont également en proie à l’insécurité.

Une technologie révolutionnaire pour votre future résidence à Niamey

Banner 4

Please publish modules in offcanvas position.