Sécurité

De nouveaux affrontements entre l’armée et les membres de Boko Haram dans la région de Diffa, ont fait dix morts côté terroristes

De nouveaux affrontements entre l’armée et les membres de Boko Haram dans la région de Diffa, ont fait dix morts côté terroristes

(Niamey et les 2 jours) - Selon les informations du ministère de la Défense nationale nigérienne contenues dans un communiqué, dix membres du groupe terroriste Boko Haram ont trouvé la mort dans une attaque à Baroua, située dans la zone de N'Guigmi, dans la région de Diffa, frontière avec le Nigeria.

« Dans la nuit du jeudi 19 au vendredi 20 juillet 2018, aux environs de 23 heures, la position militaire de Baroua (à environ 43 km au Sud de N’Guigmi) a été attaquée par le groupe terroriste Boko Haram. Le bilan provisoire est : côté ami, un militaire décédé et deux blessés ; côté ennemi, dix terroristes tués, suite à la réaction vigoureuse de nos forces. Les opérations de ratissage engagées par les forces de défense et de sécurité sont en cours.», affirme le ministère de la Défense.

Tout porte à croire que les attaques du groupe terroriste étaient parfaitement coordonnées. Puisque ce même jour, deux heures auparavant, aux environs de 21 heures, selon une source sécuritaire tchadienne citée par Africanews, d'autres éléments du même groupe ont attaqué un village au Sud de Daboua, une sous-préfecture du lac Tchad non loin du Niger, mais en territoire tchadien. Outre la désolation semée au sein des populations, ce média parle d'un bilan humain très lourd : 18 personnes égorgées, 2 blessés et 10 femmes enlevées.

Le groupe terroriste Boko Haram qui a sa base opérationnelle au Nigeria voisin, mène ces derniers mois de nombreuses incursions dans les villages frontaliers qui se traduisent par des enlèvements, des attentats suicides et d'autres exactions de nature à semer la peur et la panique au sein des populations. 

Pour mémoire, au début du mois de juillet, ce sont ainsi dix soldats nigériens qui avaient trouvé la mort suite aux attaques à Diffa, une zone qui est particulièrement la cible des terroristes.

Selon des statistiques de l’ONU, entre 2015 et 2017, 582 victimes civiles dans 244 attaques attribuées à ce groupe ont été enregistrées dans la seule région de Diffa.

SG

Une technologie révolutionnaire pour votre future résidence à Niamey

Banner 4

Banner 1

Banner 3

Please publish modules in offcanvas position.