Sécurité

Force G5 Sahel, 65% du financement bouclé mais la composante police pas encore prête

Force G5 Sahel, 65% du financement bouclé mais la composante police pas encore prête

(Niamey et les 2 jours) - Le Secrétaire permanent du G5 Sahel, le Nigérien Najim Elhadj Mohamed (photo) a laissé entendre que 65% du financement prévu pour démarrer les opérations de la force conjointe du G5 Sahel est disponible. L’information a été donnée mardi dernier, lors de la célébration de l’an 3 du G5 Sahel en Mauritanie.

M.Nadjim a aussi laissé entendre que d’ici mars 2018, la force conjointe devrait être opérationnelle. Pour rappel, le G5 Sahel a budgétisé le coût prévisionnel de l’opération à 423 millions d’euros. Ceci, en vue de déployer les 5 000 hommes que comptera la force sahélienne. La troupe sera composée d’un volet militaire (contre le terrorisme), mais aussi un volet police pour judiciariser les actions militaires et lutter contre le trafic illicite dans la zone.

Si le volet militaire retient beaucoup plus l’attention et semble avoir beaucoup évolué, il faut noter que le volet police n’est pas encore prêt. « Une réunion technique débute ce mercredi (6 décembre, ndlr) à Bamako sur la composante police. Donc, ce n’est pas encore commencé.», a laissé entendre Philippe Rio, chef mission Eucap Sahel Mali, le 5 décembre dernier durant une conférence de presse sur le sujet à Niamey.

A Paris le 13 décembre dernier, le G5 Sahel a rassemblé 135 millions d’euros supplémentaires, lors d’une table ronde en présence des partenaires. Ce qui fait au total 285 millions d’euros, plus les 60 millions de dollars US.

Guevanis DOH

Banner 2

Banner 4

Banner 1

Banner 3

Please publish modules in offcanvas position.