Sécurité

Terrorisme : De nouvelles opérations militaires prévues dans la zone frontalière entre le Mali, le Burkina Faso, et le Niger

Terrorisme : De nouvelles opérations militaires prévues dans la zone frontalière entre le Mali, le Burkina Faso, et le Niger

(Niamey et les 2 jours) - En visite au Mali, la ministre française des Armées Florence Parly (photo) a annoncé le 20 janvier 2020 que « de nouvelles opérations vont se développer dans les prochaines semaines » dans la zone des trois frontières. C’est-à-dire la zone frontalière entre le Mali, le Niger et le Burkina Faso qui a enregistré ces derniers mois plusieurs attaques djihadistes meurtrières. 

La ministre française qui n’a pas donné plus de détails sur ces nouvelles opérations était au Mali pour mettre en œuvre les décisions prises lors du sommet de Pau en France. Une rencontre sur la sécurité qui a réuni autour du chef de l’Etat français, les cinq présidents du G5 Sahel (Niger, Tchad, Mauritanie, Burkina Faso, Mali). 

Au cours de ce sommet en effet, les six dirigeants ont décidé de concentrer « immédiatement » leurs efforts militaires dans la région des trois frontières sous le commandement conjoint de la force Barkhane et de la force conjointe du G5 Sahel, en ciblant en priorité le groupe Etat islamique au grand Sahara. C’est ce groupe qui a revendiqué les deux dernières attaques d’Inatès et de Chinégodar qui ont fait en moins d’un mois, 160 morts dans les rangs des forces de défense nigériennes.

Please publish modules in offcanvas position.