Sécurité

Pour lutter contre la désertification, le Niger veut récupérer chaque année 213 000 ha de terres, soit un investissement de 40 milliards FCFA

Pour lutter contre la désertification, le Niger veut récupérer chaque année 213 000 ha de terres, soit un investissement de 40 milliards FCFA

(Niamey et les 2 jours) - Au Niger, 100 000 hectares de terres se dégradent chaque année, a indiqué le ministre en charge de l’Environnement, Almoustapha Garba, à l’occasion de la célébration de la journée mondiale de lutte contre la désertification. Pour faire face à ce fléau, le pays a entrepris depuis plusieurs années, un  vaste programme de récupération et de restauration des terres.

« Pour la période 2016-2021, il est prévu, en termes de récupération des terres, la réalisation de 1,06 million d’hectares correspondant à un objectif de 213 000 hectares par an, soit un besoin d’investissement de plus de 40 milliards FCFA chaque année.», a expliqué le membre du gouvernement.

Ce programme va en droite ligne avec les initiatives prises au niveau du continent. En effet, le Niger a adhéré depuis 2015 à l’initiative africaine de restauration des paysages forestiers visant à restaurer 100 millions d’hectares à l'horizon 2030. Et dès lors, le pays s’est fixé pour objectif de restaurer 3,2 millions d’hectares de terres sur cette période. Ce qui se traduit par des actions ciblées et quotidiennes des pouvoirs publics en lien avec les populations pour la récupération des terres.

Selon le membre du gouvernement, les terres se dégradent et perdent quotidiennement leur valeur biophysique et socioéconomique du fait de la pression qu’elles subissent dans un contexte d’accroissement démographique et de changement climatique.

Une technologie révolutionnaire pour votre future résidence à Niamey

Banner 4

Banner 1

Banner 3

Please publish modules in offcanvas position.