Sécurité

Deux éléments des forces armées nigériennes trouvent la mort dans une embuscade à Dirkou, dans la région d’Agadez

Deux éléments des forces armées nigériennes trouvent la mort dans une embuscade à Dirkou, dans la région d’Agadez

(Niamey et les 2 jours) - Le commandant du bataillon des Forces armées nigériennes (FAN) de Dirkou dans la région d'Agadez, à l'extrême nord-est du pays, et un autre militaire dont l'identité n'a pas été révélée ont perdu la vie dans un guet-apens tendu par des hommes armés à quelques encablures de la frontière avec la Libye et le Tchad, indique une source proche de l'armée.

Les deux militaires viennent malheureusement rallonger la longue liste des éléments des forces de défense et de sécurité nigériennes, disparus dans d'autres attaques plus ou moins similaires, ces dernières semaines.

On apprend aussi, selon la même source, que cette embuscade aurait fait plusieurs blessés, sans en préciser le nombre exact.

Parti d'Agadez en direction de la garnison de Dirkou, le cortège militaire a été pris pour cible en cours de route par des assaillants armés dont aucune source n'a pu, pour l'heure, confirmer l'appartenance à un quelconque groupe armé.

On croyait pourtant les tensions un peu plus apaisées dans cette partie du pays avec la reddition, il y a un peu plus d'une semaine, de 121 combattants du Mouvement pour la justice et la réhabilitation du Niger (MJRN). Ces derniers, fuyant probablement les affrontements entre différentes factions armées au sud de la Libye avaient alors rendu aux autorités nigériennes un important arsenal militaire.  

Une technologie révolutionnaire pour votre future résidence à Niamey

Banner 4

Please publish modules in offcanvas position.