Sécurité

Après avoir rencontré et sensibilisé les migrants à Agadez au Niger, la Cedeao va faire des propositions visant à éradiquer la migration clandestine

Après avoir rencontré et sensibilisé les migrants à Agadez au Niger, la Cedeao va faire des propositions visant à éradiquer la migration clandestine

(Niamey et les 2 jours) - Une équipe de la Communauté économique  des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao), avec à sa tête, le président de son parlement, Moustapha Cissé Lo, a effectué à Agadez une mission de sensibilisation et d’information auprès des migrants contre les migrations clandestines.

« Nous avons visité Agadez pour rencontrer les migrants et les réfugiés qui s'y trouvent et aussi sensibiliser les jeunes africains qui essayent de passer par le Niger pour rejoindre d'autres horizons, dans des conditions que tout le monde connaît », a confié le président du Parlement de la Cedeao, au sortir d’une audience avec le président de la République, hier. 

Cette mission de sensibilisation à Agadez va par la suite aboutir à des propositions, dans le but d’en finir avec la migration clandestine. « Le Parlement va se saisir de la question, réfléchir et faire des propositions qui pourraient résoudre la question. Pour qu’une fois à Abuja (Nigéria), lors du Conseil ordinaire de notre institution, nous puissions discuter de cette problématique et renvoyer tout cela à une commission ou une commission mixte pour l’année  prochaine au Cap-Vert, pour mieux appréhender la question et inviter toutes les parties prenantes à prendre toutes les dispositions pour mettre fin à cette crise, qu’elle soit humaine et socio-économique et même sécuritaire. Nous veillerons au grain avec tous les parlements nationaux pour trouver des réponses à cette préoccupation », a-t-il promis.

Même si le nombre de migrants ayant transité par le Niger est en baisse, le pays connaît toujours un flux important de migrants clandestins. Selon de récentes données, en 2016, 330 000 personnes sont arrivées en Europe passant par le Niger. Ce chiffre a chuté à 18 000 en 2017 et moins de 10 000 en 2018.

Une technologie révolutionnaire pour votre future résidence à Niamey

Banner 4

Please publish modules in offcanvas position.