Sécurité

Etat d’urgence : le rappel du ministre de l’Intérieur Mohamed Bazoum aux autorités administratives de Tillabéri

Etat d’urgence : le rappel du ministre de l’Intérieur Mohamed Bazoum aux autorités administratives de Tillabéri

(Niamey et les 2 jours) - Concernant l’état d’urgence à Tillabéri, « aucune interdiction de circulation de personnes à quelque heure que ce soit n'est instituée dans les départements concernés par la proclamation de l'état d'urgence », indique le ministre de l’Intérieur dans un communiqué.

Cette note de Mohamed Bazoum (photo) fait suite à une circulaire de l’autorité municipale de la ville de Tillabéri du 12 février, interdisant la circulation des personnes de 22h à 6h dans cette commune urbaine. Suite à cette interdiction, les populations avaient immédiatement manifesté leur mécontentement à travers un mouvement de contestation.

Selon le communiqué du ministre de l’Intérieur, les autorités administratives de ladite région ont pris des mesures qui ne cadrent ni avec l'esprit ni avec la lettre des décrets sur l’état d’urgence. Raison pour laquelle le Gouverneur de la région a été instruit par le ministre Mohamed Bazoum de revoir en profondeur l'arrêté du 08 février 2019 portant application de certaines dispositions applicables dans le cadre de l'état d'urgence.

Ce dernier a été proclamé dans la région de Tillabéri, en raison de l’insécurité qui y règne. Particulièrement au niveau des frontières avec le Mali et le Burkina Faso. Actuellement, les départements de Say, Téra, Torodi, Ouallam, Ayorou, Bankillaré, Abala, Banibangou, Tassara, Tillia, Gotheye et Tillabéri sont concernés par cette mesure.

Une technologie révolutionnaire pour votre future résidence à Niamey

Banner 4

Please publish modules in offcanvas position.