Sécurité

La Cen-Sad confirme la création prochaine d’un centre anti-terroriste au Caire

La Cen-Sad confirme la création prochaine d’un centre anti-terroriste au Caire

(Niamey et les 2 jours) - La 11 ème réunion des ministres de l’Intérieur des pays membres de la Cen-Sad s’est déroulée à Niamey le 18 janvier 2017. L’occasion pour les patrons de l’appareil sécuritaire de la Communauté de confirmer la création prochaine d’un centre anti-terroriste.

La Communauté des Etats sahelo-sahariens durcit le ton dans la lutte contre le terrorisme. Lors de la 11ème réunion ayant regroupé les ministres de l’Intérieur des pays membres à Niamey, l’organisation confirme son intention de créer un centre anti-terroriste. Le centre sera basé au Caire en Egypte et servira de base armée de lutte contre le phénomène.

La Communauté a également décidé d’octroyer 1000 bourses de formation aux forces de défense et de sécurité des Etas membres.

La réunion entre patrons de l’appreil sécuritaire des pays membres de la Cen-Sad a été principalement consacrée au thème « l’immigration irrégulière et les enjeux sécuritaires dans l’espace sahelo-saharien ». Ce qui a permis aux ministres d'échanger sur des thèmes connexes à la migration irrégulière à savoir le trafic illicite des migrants, le terrorisme et les différents réseaux qui sont associés. «La coopération des Etats membres constitue l'un des principaux facteurs de succès dans notre lutte commune contre la migration irrégulière et les menaces terroristes, » se félicite le ministre nigérien de l’Intérieur, Mohamed Bazoum (photo).

Le Secrétaire général de la Cen-sad pour sa part a appelé à poursuivre les concertations en vue de réguler et d’encadrer le mouvement des personnes, « de dépasser le traitement symptomatique du phénomène comme convenu notamment à travers le Plan d'action de la Valette, le Plan d'action de la Conférence de Rabat sur les migrations et la Convention des Nations Unies sur le droit des travailleurs migrants, » sensibilise le nigérien Ibrahim Abani.

Cette réunion de la Cen-sad s’est tenue dans un contexte de conflits et de crises au sein de l’espace communautaire. Lesquels conflits sont aussi source d’augmentation des flux migratoires. Chaque année, des milliers d’Africains perdent la vie en tentant de traverser la Méditerranée.

Please publish modules in offcanvas position.