Sécurité

Antonio Guterres plaide pour la création d’un bureau spécial UN en soutien à la force G5 Sahel

Antonio Guterres plaide pour la création d’un bureau spécial UN en soutien à la force G5 Sahel

(Niamey et les 2 jours) - Le Secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres (photo), a présenté un rapport dans lequel il a formulé des recommandations allant dans le sens d’un soutien multiforme à la force conjointe G5 Sahel censée combattre le terrorisme au Sahel. Cette prise de position de l’autorité onusienne intervient, à la veille de la visite d’une délégation du Conseil de sécurité de l’Onu au Sahel.

Dans le rapport, Antonio Guterres note un niveau de préparation précaire des pays du G5 Sahel. A l’ordre des manquements, il note des besoins en équipements les plus basiques comme les gilets pare-balles, des moyens de renseignement et de communication. A cela, s’ajoutent les discordances qui persistent au niveau des visions stratégiques au sein de la force, la définition d’un cadre légal pour éviter les violations des droits de l’Homme lors des opérations et les soucis d’ordre financier.

Face à ces difficultés, le responsable sollicite un soutien financier de 300 millions d’euros auprès des Etats membres, arguant que l’inaction sera plus coûteuse qu’un soutien quelconque à la force conjointe.

Aussi, plaide-t-il pour la création d’un bureau spécial des Nations unies, en appui à la force conjointe et un soutien logistique de la Minusma.

Le 30 octobre prochain, une autre réunion du Conseil de sécurité de l’Onu se tiendra à New York pour déterminer la meilleure approche face aux réalités du terrain.

Guevanis DOH

Please publish modules in offcanvas position.