Sécurité

Le ministère de l’Intérieur se dote d’une salle de vidéo-surveillance à 5 milliards de FCFA pour renforcer la sécurité à Niamey

Le ministère de l’Intérieur se dote d’une salle de vidéo-surveillance à 5 milliards de FCFA pour renforcer la sécurité à Niamey

(Niamey et les 2 jours) - Le ministre de l’Intérieur Mohamed Bazoum a réceptionné le 17 juin 2020 la salle de vidéo-surveillance et de contrôle radio, située dans le bâtiment qui abrite son ministère.

Construit sur fonds propres de l’Etat à hauteur de 5 milliards de FCFA, cette salle est dotée d’un système sécurisé au même titre que les réseaux qui y sont affiliés.  « La portée du réseau est aussi étendue jusqu’aux extrémités de Niamey la capitale. Cette salle est une composante du Centre de contrôle et de surveillance, logé à la direction générale de la police nationale. », a indiqué le directeur des transmissions et de l’informatique, Abdou Titi, Commissaire principal de police.

Pour une surveillance efficace, des centaines de caméras, alimentées par des batteries solaires sont installées dans plusieurs endroits de la ville de Niamey. Ils permettent ainsi de capter ce qui se passe dans la ville. Ceci a déjà permis d’après les autorités, non seulement d’interpeler des délinquants, mais aussi de porter secours à des personnes en danger. « Dès qu’un acte délictueux est commis, décelé, ou en voie de l’être, dans les minutes qui suivent la police peut intervenir. En plus, du fait que les informations sont enregistrées et sauvegardées, cela permet à la police de faire des investigations et même de remonter les pistes », explique Abdou Titi.


Please publish modules in offcanvas position.