Sécurité

7 corps de jeunes repêchés dans le fleuve en 3 jours, les autorités ferment les plages à Niamey

7 corps de jeunes repêchés dans le fleuve en 3 jours, les autorités ferment les plages à Niamey

(Niamey et les 2 jours) - Plus de baignade aux abords du fleuve Niger, en cette période de forte chaleur, à Niamey. Les autorités ont pris la décision de fermer, samedi, toutes les plages aux abords du fleuve Niger, dans la capitale.

« Sept corps ont été repêchés dans le fleuve en trois jours, dont quatre la seule journée du 12 avril », déplore le Gouverneur Issa Hassane Karanta, dans un communiqué rendu public. Il ajoute, en outre, que chaque semaine qui passe, plusieurs enfants perdent leur vie par noyade au bord du fleuve.

Pour faire respecter cette mesure, des patrouilles sillonnent les différents sites, de jour comme de nuit, pour empêcher les jeunes d’y accéder.

Au Niger, les berges des fleuves sont fortement prises d’assaut par les jeunes en période d’excessive chaleur entre 45 et 50 degrés (avril, mai, juin notamment). Ceci, en vue de profiter du minimum de fraîcheur.

Guevanis DOH

Banner 2

Banner 4

Banner 1

Banner 3

Please publish modules in offcanvas position.