Sécurité

Prorogation de l’état d’urgence dans les Régions de Diffa, Tahoua et Tillabéry

Prorogation de l’état d’urgence dans les Régions de Diffa, Tahoua et Tillabéry

(Niamey et les 2 jours) - Le gouvernement nigérien a décidé de la prorogation de l’état d’urgence dans la région de Diffa et certaines localités des régions de Tahoua et Tillabéry pour une durée de trois (03) mois à compter du 18 septembre 2017. Cette décision a été prise par l’exécutif lors du conseil des ministres, réuni vendredi dernier, sous la présidence du Chef de l’Etat, Issoufou Mahamadou.

Le gouvernement a justifié cette décision du fait de la fragilité de la situation sécuritaire au niveau de ces régions, avec notamment la présence du groupe terroriste Boko Haram à Diffa et celle de groupes armés « qui se sont dispersés dans toute la sous-région », à la suite de la sanctuarisation du Nord Mali survenue après « les évènements survenus en Libye en 2011 ».

Pour rappel, l’état d’urgence est proclamé depuis février 2015 dans la Région de Diffa et depuis mars 2017 dans les départements de Ouallam, Ayorou, Bankilaré, Abala, Banibangou (Tillabéry) et Tassara et Tillia (Tahoua). C’est une mesure, note-t-on, qui permet d’accroître les moyens matériels et juridiques des Forces de Défense et de Sécurité pour combattre l’ennemi.

Et c’est « devant la persistance de cette menace », que « le présent projet d’ordonnance est pris pour proroger à nouveau cette mesure pour une nouvelle période de trois (3) mois, à compter du 18 septembre 2017 », explique le communiqué du Gouvernement.

Mahamane Sabo Bachir

Please publish modules in offcanvas position.