Sécurité

« La menace terroriste se fait de plus en plus persistante et inquiétante et s’étend dans l’espace », Issoufou Mahamadou

« La menace terroriste se fait de plus en plus persistante et inquiétante et s’étend dans l’espace », Issoufou Mahamadou

(Niamey et les 2 jours) - Un diagnostic clair sur la menace terroriste, le crime organisé et l’extrémisme. Mais aussi des pistes pour tenter d'éradiquer ces phénomènes ou du moins les contenir dans un premier temps avant qu'ils ne se propagent dans l'ensemble de la sous-région. Tels étaient les deux principaux axes du discours du chef de l'Etat nigérien, Issoufou Mahamadou, devant ses pairs lors du sommet extraordinaire des chefs d’Etat et de gouvernement des pays de la CEDEAO à Ouagadougou  au Burkina Faso.

Pour le président nigérien, malgré les dispositifs mis en place, « les terroristes font preuve d’une résilience étonnante : leur menace se fait de plus en plus persistante et inquiétante et s’étend dans l’espace ». Ce qui est une menace pour la paix, la sécurité des personnes et des biens, le développement, ainsi que les institutions démocratiques,  avec comme facteur aggravant, la crise libyenne.

En effet, les récurrentes attaques des terroristes dans la région font chaque jour de nombreuses pertes en vies humaines à travers des assassinats ciblés ou des attaques contre les forces de défense et de sécurité. Sans oublier des enlèvements ou des atteintes aux biens. Raison pour laquelle, il faut prendre des mesures fortes. 

A ce sujet, le président Issoufou propose le renforcement des capacités opérationnelles et de renseignement, la mutualisation des moyens du G5 Sahel et la force mixte multinationale pour le bassin du lac Tchad. Plus concrètement, il s'agit de « mettre en place un nouveau concept d’opération afin de couvrir des territoires plus larges ; de tarir les sources de financement du terrorisme ; de renforcer la solidarité au niveau de tous les Etats ; d’accélérer le règlement rapide de la crise libyenne », a exposé le président nigérien.

Mais de rappeler aussi que sécurité et développement sont intimement liés. « Les réponses militaires, quoique nécessaires, sont insuffisantes pour vaincre le terrorisme. C’est pourquoi nous devons intégrer dans notre stratégie toute la dimension de la lutte pour le développement et la justice ».

SG 

Lire aussi:

L’Allemagne et le Niger scellent un nouvel accord pour mieux lutter contre le terrorisme

Le Niger et le Mali ont décidé de mettre en place un Comité transfrontalier de sécurité

Une technologie révolutionnaire pour votre future résidence à Niamey

Banner 4

Please publish modules in offcanvas position.