Sécurité

Les autorités de la région de Diffa modifient les horaires des couvre-feux et attirent la colère de la société civile

Les autorités de la région de Diffa modifient les horaires des couvre-feux et attirent la colère de la société civile

(Niamey et les 2 jours) - Suite aux attaques de plus en plus récurrentes du groupe terroriste Boko Haram ces dernières semaines à Diffa, le gouverneur de la région a pris la décision de revoir les horaires du couvre-feu. Ainsi, de 19h à 5h du matin, il est interdit dans la ville, tout mouvement de véhicules à moteur et de 21h à 5h, les déplacements des personnes à pieds ou à l’aide de tout autre moyen de locomotion.

Seuls sont exemptés de ces mesures, les véhicules des forces de défense, autorités administratives et judiciaires et ceux des agents des services de secours et sauvetage.

Mais cet arrêté signé par la plus haute autorité administrative de la région et qui prend effet le 19 avril prochain, a fait réagir la société civile de la région qui le juge inapproprié pour lutter efficacement contre le mouvement terroriste.

Et pour cause, les couvre-feux à Diffa « n’ont jamais empêché Boko Haram d’agir. Pour preuve : Chétima-Wango a été attaqué à 18h, Gueskerou à 17h, Toumour à 2h du matin, N’Nguigmi vers 23h... Et des enlèvements sont faits chaque nuit que Dieu fait, ces derniers jours. Donc cela prouve à suffisance que le couvre-feu ne dissuade pas Boko Haram», affirme dans une déclaration, le Comité de veille de Diffa contre la modification du couvre-feu. Pour ce comité, cette nouvelle modification des horaires de couvre-feu contribue à confiner les citoyens et détruire la petite économie locale. Elle limite aussi les alertes et les dénonciations des suspects faites par les populations.

Ce comité demande donc au gouverneur de revenir sur cette décision et même de procéder à la levée pure et simple des mesures de l’Etat d’urgence dans cette région. Rappelons que ces dernières semaines, la région de Diffa fait face à des attaques répétées de Boko Haram qui se soldent par des morts, des blessés et des enlèvements.

Une technologie révolutionnaire pour votre future résidence à Niamey

Banner 4

Please publish modules in offcanvas position.