Sécurité

Le Gouvernement proroge une fois de plus l’état d’urgence dans les régions de Diffa, Tillabéry et Tahoua pour une durée de trois mois

Le Gouvernement proroge une fois de plus l’état d’urgence dans les régions de Diffa, Tillabéry et Tahoua pour une durée de trois mois

(Niamey et les 2 jours) - Réuni en conseil des ministres le 13 juin, le gouvernement a examiné et adopté les projets de textes prorogeant l’état d’urgence dans les régions de Diffa, Tillabéry et Tahoua pour trois mois supplémentaires, à compter du 18 juin 2018, a annoncé un communiqué officiel.

Une fois encore, l'adoption de cette énième prorogation obéit à des raisons sécuritaires. Car, le gouvernement juge toujours nécessaire d'assurer la protection des populations face à la persistance des attaques meurtrières dans ces régions, et qui mettent en danger la vie de celles-ci.

Il faut rappeler que c'est en 2015 que la région de Diffa, située dans l’Est et frontalière du Nigeria, a été proclamée en état d’urgence, à cause des exactions de la secte Boko Haram et de ses activités terroristes.

Quant aux régions de Tillabéry (départements de Ouallam, d’Ayorou, de Bankilaré, d’Abala et de Banibangou) et de Tahoua (départements de Tassara et de Tillia), situées à l’Ouest et proches des frontières du Mali et du Burkina Faso, ce régime d'exception a été instauré depuis 2017. Et ce, à cause des événements survenus en Libye et qui ont entraîné « l’occupation d’une partie du territoire septentrional de la République du Mali par des groupes terroristes dont les agissements affectent notre pays », explique le gouvernement dans le communiqué officiel.

Et depuis lors, dans chacune des régions concernées, l'état d'urgence a toujours été reconduit tous les trois mois par le gouvernement.

SG

Une technologie révolutionnaire pour votre future résidence à Niamey

Banner 4

Please publish modules in offcanvas position.