Sécurité

Les mesures de l’exécutif pour juguler le flux migratoire clandestin ont porté leurs fruits en novembre

Les mesures de l’exécutif pour juguler le flux migratoire clandestin ont porté leurs fruits en novembre

(Niamey et les 2 jours) - Selon un rapport de Reliefweb, le nombre de migrants passant par le Niger dans la quête de leur rêve européen a reculé de façon drastique en novembre, par rapport aux autres mois de l’année. En effet, ils n’ont été que 1525 à se lancer dans l’aventure en novembre contre 12 654 personnes en octobre.

Les analystes estiment que plusieurs facteurs sont à l’origine de ce recul. Ainsi, les mesures mises en place par le gouvernement nigérien pour stopper le flux migratoire clandestin commencent à porter leurs fruits.

Le renforcement des contrôles à Séguédine et à Arlit ont découragé beaucoup de candidats à l’exil qui sont refoulés vers Agadez.

En outre, la politique de rafles et de renvoi des migrants subsahariens actuellement pratiqué par l’Algérie n’est pas de nature à encourager les departs. Pour les passeurs, cependant, cette opération se révèle un pain béni puisqu’elle leur permet d’augmenter les tarifs de leurs prestations.

Aaron Akinocho

Please publish modules in offcanvas position.