Sécurité

L’armée malienne repousse une attaque près de la frontière nigérienne

L’armée malienne repousse une attaque près de la frontière nigérienne

(Niamey et les 2 jours) - La localité d’Ansongo (près de la frontière du Niger) a été le théâtre de confrontation entre des assaillants et l’armée malienne samedi dernier. Selon un communiqué de l’armée, le corps d’un présumé terroriste a été récupéré, des munitions, une mine antichar, de l’armement et deux motos des assaillants ont été saisis durant l’opération. 

C’est à la tombée de la nuit que les assaillants ont pris pour cible un check point dans cette localité pourtant quadrillée depuis quelques jours par la force conjointe G5 Sahel à l’occasion de son opération test « Hawbi ». Mais, c’est l’armée malienne qui a fait le ménage appuyé dans les airs par la force Barkhane. Les Français se trouvant proche du lieu d’attaque, ont procédé à des tirs de semonce avec des hélicoptères Tigre. 

Le communiqué de l’armée précise en outre, qu’après la déroute des assaillants, une opération de ratissage de la zone n’a pu être menée que le lendemain. 

La zone d’Assongo fait partie des zones à risque entre le Niger, le Mali et le Burkina Faso où opérera la force conjointe G5 Sahel.

 

Please publish modules in offcanvas position.