Sécurité

Enlèvement d’un humanitaire allemand au Niger, ses collègues retrouvés

Enlèvement d’un humanitaire allemand au Niger, ses collègues retrouvés

(Niamey et les 2 jours) - Un humanitaire allemand a été enlevé mercredi à Ayorou, ville frontalière au Mali, au Sud-Ouest du Niger. Le véhicule qui le transportait est retrouvé calciné et ses collègues sont abandonnés, les yeux bandés.

Le préfet de la ville d’Ayorou a confirmé l’enlèvement. « Il y a eu enlèvement d’un ressortissant allemand à 30 km d’Ayorou alors qu’il rentrait d’une mission dans la partie nord de la zone.», a-t-il déclaré.

L’humanitaire est décrit comme un employé expérimenté de l’ONG Help et était de retour d’une mission avec 4 autres collègues nigériens au moment de l’embuscade. 

Selon les témoins, leur véhicule a été intercepté par les assaillants armés qui ont débarqué à bord de 4 motos. 

Ce sont les recherches lancées dans cette zone, théâtre de récurrentes attaques terroristes, qui ont permis au Poste militaire de reconnaissance (PMR) de retrouver les collègues abandonnés. 

Les individus se sont présentés à la préfecture d’Ayorou sur le chemin aller de leur mission. Arrivés à Inates, ils ne se sont pas faits signaler auprès des autorités locales. Une stratégie faite sciemment par leur patron (l’humanitaire enlevé) qui avait opté pour une signalisation au retour de la mission, selon les explications fournies par les agents de l’Ong retrouvés ligotés.

Pour l’heure, l’Ong HELP basée à Niamey se réserve de tout commentaire. Au QG de l’ONG à Bonn (Allemagne), on rassure que toutes les mesures à prendre dans une situation de crise l’ont été pour mieux savoir sur les conditions de son enlèvement et obtenir sa libération.

L’Allemagne est militairement présent au Sahel et prête main forte à la Minusma dans la lutte contre le terrorisme. Il y a de cela quelques jours, Berlin a pris la décision d’accentuer sa présence au Sahel et d’aider la force conjointe sahélienne en préparation pour pacifier la zone. 

La ville d’Ayorou, 200 kilomètres au Sud-Ouest de Niamey, est frontalière au Mali, zone hautement instable et où les terroristes s’attaquent régulièrement aux postes de police.

En octobre 2017, 12 gendarmes nigériens ont été tués.

Guevanis DOH

Une technologie révolutionnaire pour votre future résidence à Niamey

Banner 4

Please publish modules in offcanvas position.