Sécurité

Le cri d’alarme du président Issoufou à Paris sur la nécessité de soutenir financièrement les pays du Sahel dans la lutte contre le terrorisme

Le cri d’alarme du président Issoufou à Paris sur la nécessité de soutenir financièrement les pays du Sahel dans la lutte contre le terrorisme

(Niamey et les 2 jours) - S’exprimant à Paris en France, lors du premier Forum sur la paix, à la Grande Halle de la Villette (XIXe arrondissement de Paris), le président de la République, Issoufou Mahamadou, a lancé un cri d’alarme sur la situation d’insécurité dans le Sahel. Il sollicite une fois de plus l’aide financière de la communauté internationale sur cette situation dont les Etats du Sahel font toujours les frais.

« Pourtant, c’est bien le Conseil de sécurité qui a pris la décision d’intervenir en Libye, ce qui a abouti non seulement à créer une situation de chaos dans ce pays, mais aussi à amplifier toutes les menaces auxquelles le Sahel et le bassin du lac Tchad sont confrontés », a-t-il rappelé.

Et donc, d’après le chef de l’Etat, le Forum de Paris sur la paix et la sécurité est la « tribune idéale pour rappeler à la communauté internationale ses devoirs de solidarité vis-à-vis du Sahel dont les Etats investissent des ressources financières sans rapport avec leur capacité budgétaire pour assurer la paix et la sécurité, ce bien public mondial, face à des menaces sans frontières », a-t-il poursuivi.

Ce énième appel du président nigérien plaide en faveur de l'inscription de la force du G5 Sahel - qui a pour but de combattre le terrorisme dans la région - au chapitre 7 de la Charte des Nations unies afin d’en assurer le financement pérenne.

SG

Une technologie révolutionnaire pour votre future résidence à Niamey

Banner 4

Please publish modules in offcanvas position.