Sécurité

Les forces de défense et de sécurité ont beaucoup contribué à la réussite du sommet de l’UA à Niamey

Les forces de défense et de sécurité ont beaucoup contribué à la réussite du sommet de l’UA à Niamey

(Niamey et les 2 jours) - Même en essayant de l’entretenir le plus longtemps possible, bien sûr que la flamme du sommet va finir par s’éteindre. Et que le pays devra désormais se tourner vers d’autres horizons et défis pour continuer à progresser dans la voie du développement économique et social et de la paix tracée par le président Issoufou Mahamadou.

Mais le tableau des acteurs ayant contribué à son succès ne serait pas tout à fait complet si nous ne mettions pas en avant l’action ô combien importante des forces de défense et de sécurité nigériennes. 

Certes, elles paient chaque jour ou presque un lourd tribut pour la défense du territoire national en combattant des groupes terroristes et autres bandes armées dans certaines localités aux limites des frontières du pays, mais ce sans faute de cette 33e conférence de l’Union africaine, on le doit aussi au dévouement de ces hommes et femmes dont il faut saluer le professionnalisme et le sens du devoir.

Car le défi sécuritaire, contrairement aux apparences, s’annonçait encore immense à cette occasion. Ce d’autant qu’une attaque désespérée aux portes de Niamey à quelques semaines de cette grand-messe politique, aurait pu faire douter le haut commandement militaire. Mais il n’en a rien été.

Cette performance sécuritaire tout au long du sommet qui a su conjuguer souplesse et inflexibilité a été saluée par les habitants de la capitale mais aussi d’autres observateurs.

D’un côté, de la souplesse dans le quadrillage de la ville afin de permettre à la vie économique et sociale de suivre son cours normal. Et de l’autre, de l’inflexibilité pour tenir d’une main de fer le périmètre de l’événement concentré au quartier administratif.

Même pour les personnes dûment accréditées, il fallait montrer patte blanche pour franchir l’imposant cordon de sécurité tenu par les hommes en armes. Puis se plier à plusieurs exercices de fouilles corporelles et de matériels avant d’avoir accès au Radisson Blu ou au palais des congrès, épicentre des festivités.

Apostrophé par notre équipe pour parler de ce dispositif, un responsable militaire s’est montré très peu loquace. « Je ne peux rien vous dire sans l’accord de ma hiérarchie. Il y a un dispositif visible et un autre que vous ne pouvez pas imaginer qui est autour de vous. C’est tout ! Pour le reste, c’est notre affaire », a-t-il asséné. Notre insistance n’a pas rendu plus disert notre interlocuteur. Au vu de cette réussite, il n’est pas exclu que l’expérience nigérienne en la matière inspire d’autres pays.

Alimoka Iboussi

Une technologie révolutionnaire pour votre future résidence à Niamey

Banner 4

Please publish modules in offcanvas position.