Sécurité

7 soldats nigériens et 38 terroristes tués dans une nouvelle attaque meurtrière de Boko Haram dans la région de Diffa

7 soldats nigériens et 38 terroristes tués dans une nouvelle attaque meurtrière de Boko Haram dans la région de Diffa

(Niamey et les 2 jours) - Le groupe terroriste Boko Haram vient encore de frapper au Niger. Cette fois, c’est une base militaire située près de Gueskérou dans la région de Diffa qui a été prise pour cible par les membres de ce groupe terroriste. 

L’attaque perpétrée le 8 mars dernier par Boko Haram, s’est soldée par la mort de 7 éléments des forces de défense nigérienne, a indiqué le ministère nigérien de la Défense dans un communiqué rendu public le 9 mars. Cette attaque meurtrière a fait également plusieurs blessés dans les rangs de l’armée nigérienne. 

Mais côté assaillants, le bilan est encore plus lourd. L’on parle de 38 terroristes tués, un fait prisonnier, 5 véhicules détruits et une importante quantité d'armes et de produits divers récupérée par l’armée nigérienne. Il s’agit notamment de quatre fusils AK47, 8 mitrailleuses, deux lance-roquettes RPG, des munitions de tous calibres.

Selon certaines sources à Diffa, les terroristes sont venus à bord de plusieurs véhicules avec pour cible la position militaire de Woulwa, située à 5 km de Gueskérou. Mais, la riposte énergique et rapide des forces de défense nigériennes ainsi que l’arrivée des renforts ont permis de repousser les assaillants vers le Nigeria. 

Des observateurs notent que cette autre attaque de ce groupe terroriste résulte de la décrue du fleuve de la Komadougou-Yobe, qui sert de frontière avec le Nigéria. Une voie fluviale qu’empruntent les terroristes pour pouvoir mener des incursions meurtrières au Niger.

Jusqu’ici les forces de défenses nigériennes ont toujours réussi à repousser l’ennemi.

Une technologie révolutionnaire pour votre future résidence à Niamey

Banner 4

Please publish modules in offcanvas position.