Sécurité

Le nombre de victimes civiles de Boko Haram a baissé de moitié au Niger en 2017

Le nombre de victimes civiles de Boko Haram a baissé de moitié au Niger en 2017

(Niamey et les 2 jours) - Le bureau des opérations humanitaires de l’Onu (Ocha) au Niger a chiffré à 141, le nombre de victimes civiles tuées, enlevées ou blessées en 2017. Un nombre qu’il estime à près de la moitié des cas enregistrés en 2015 et 2016 dans le Sud-est du Niger, proche du Nigéria.

Ocha ajoute que le chiffre annuel de victimes civiles était de 227 en 2016 et 214 en 2015.

Le bureau humanitaire de l’Onu dit avoir répertorié 582 victimes civiles dans 244 attaques attribuées à Boko Haram depuis sa première attaque le 6 février 2015. Les attaques les plus meurtrières se sont déroulées dans des villages proches du Nigeria et du lac Tchad. L’institution ne présente pas de bilan sur les pertes enregistrées par l’armée nigérienne.

La région de Diffa à l’extrême Sud-est du Niger est sous état d’urgence depuis l’éclatement de la crise. Les autorités n’ont pas laissé de terrain à la secte islamiste sur leur territoire. Il y a une semaine, elles ont prolongé la main tendue aux combattants nigériens dans les rangs de Boko Haram afin qu’ils rejoingnent le camp de déradicalisation pour une prise en charge et une réinsertion sociale.

Une technologie révolutionnaire pour votre future résidence à Niamey

Banner 4

Banner 1

Banner 3

Please publish modules in offcanvas position.