Sécurité

« La nomination d’un Envoyé Spécial est un pas de plus dans l’engagement américain au Sahel » (Timbuktu Institute)

« La nomination d’un Envoyé Spécial est un pas de plus dans l’engagement américain au Sahel » (Timbuktu Institute)

(Niamey et les 2 jours) - « En s’investissant dans la prévention de l’extrémisme violent au Sahel, les Américains avaient jusqu’ici opté pour une action en amont du terrorisme en privilégiant la sensibilisation au  niveau communautaire à l’action militaire », explique Dr. Bakary Sambe, directeur de Timbuktu Institute-African Center for Peace Studies, basé à Dakar et à Niamey.

Pour lui, « le choix porté sur Dr. J. Peter Pham qui servait auparavant dans les Grands Lacs,  illustre une prise en compte de la dimension préventive et une stratégie basée sur la connaissance du terrain d’autant plus que ce nouvel Envoyé spécial sera responsable de la coordination de l'engagement des États-Unis avec les partenaires internationaux et régionaux, y compris le G5 Sahel et les États membres de la CEDEAO »

Avec un programme de renforcement des capacités des Etats du Sahel et de l’Afrique de l’Ouest intitulé Projets Partenariats pour la Paix (P4P), « les Etats-Unis avaient déjà appuyé les Etats du G5 Sahel dans l’élaboration d’un guide régional qui a servi à élaborer les stratégies nationales de prévention de l’extrémisme violent », renseigne Dr. Bakary Sambe. « D’ailleurs le Niger a lancé l’élaboration de sa stratégie nationale confiée au Centre National d’Etudes Stratégiques et de Sécurité depuis novembre 2018, dans le cadre de ce Projet financé par l’USAID», rappelant que la « HACP sera un maillon essentiel dans la mise en œuvre »

Sur les missions de ce haut fonctionnaire du Département d’Etat, le directeur du Timbuktu Institute croit savoir qu’il sera « très investi pour faire face à la menace des organisations extrémistes violentes et empêcher que la menace n'affecte d'autres régions, ainsi que pour soutenir la mise en œuvre de l'accord d'Alger et les efforts régionaux visant à stabiliser la région tri-frontière du Mali, du Burkina Faso et du Niger »

« Ayant été vice-Président d’ASMEA, une Association d’universitaires américains pour l’étude du Moyen-Orient et de l’Afrique avec laquelle j’ai eu à travailler dès les années 2008 en participant au Programme IVLP du Département d’Etat, Dr. J. Peter Pham est d’abord un expert reconnu pour sa bonne connaissance des enjeux sahéliens, surtout pour ce qui est des interactions entre l’Afrique et le monde arabe », rappelle Dr. Sambe.

Airtel App Niamey les 2 jours 800x200px

 

 


Banner 4

Please publish modules in offcanvas position.