Sécurité

Le PNUD accorde un appui de 5 millions $ à la Commission du bassin du lac Tchad

Le PNUD accorde un appui de 5 millions $ à la Commission du bassin du lac Tchad

(Niamey et les 2 jours) - Le Programme des nations unies pour le développement (PNUD) va apporter un appui financier de 3 milliards FCFA (environ 5,4 millions $) à la Commission du bassin du lac Tchad (CBLT), pour la mise en œuvre du projet d’amélioration de la gestion du lac Tchad à travers le renforcement de la résilience aux changements.

L’accord de financement a été signé entre les deux institutions, le vendredi 06 octobre dernier à N’Djamena, la capitale du Tchad, abritant le siège du CBLT.

Selon le PNUD, ce projet dont les travaux démarreront avant fin 2017, fait partie d’un programme d’actions stratégiques couvrant la période 2014-2021 devant permettre la mise en valeur de la région du lac Tchad.

Le projet d’amélioration de la gestion du lac Tchad à travers le renforcement de la résilience aux changements vise notamment à contribuer à la stabilité dans la région.

Ceci, en améliorant l’accès aux opportunités d’emplois et la diversification des sources de revenus des personnes cibles, particulièrement des femmes et des jeunes. A travers l’appui aux filières agro-sylvo-pastorales créatives d’emplois et d’auto-emplois.

Ce projet permettra, par ailleurs, d’accompagner les comités locaux de prévention des conflits en organisant des tables-rondes sur l’accès aux ressources naturelles.

Pour Senoussi Imran Abdullahi, secrétaire exécutif de la CBLT, « la signature de cet accord marque un tournant décisif dans les efforts visant à renforcer la résilience des communautés riveraines du lac Tchad qui font face aux effets néfastes du changement climatique ».

 2024 niger

A noter que la CBLT a été créée le 22 mai 1964 par quatre pays riverains du Lac Tchad : le Cameroun, le Niger, le Nigeria et le Tchad. Mais le nombre de pays membres est passé à six pays depuis l’adhésion de la République Centrafricaine en 1996 et de la Libye en 2008. Le Soudan, l’Egypte, la République du Congo et la RD Congo sont membres observateurs.

La CBLT a pour mandat, la gestion durable et équitable du lac Tchad et des autres ressources en eaux partagées du bassin éponyme, la préservation des écosystèmes du Bassin Conventionnel du lac Tchad, la promotion de l’intégration et la préservation de la paix et de la sécurité transfrontalières dans le Bassin du Lac Tchad. 

Please publish modules in offcanvas position.