Sécurité

Un délai supplémentaire pour gagner plus de repentis de Boko Haram (officiel)

Un délai supplémentaire pour gagner plus de repentis de Boko Haram (officiel)

(Niamey et les 2 jours) - Le délai de repentance du 31 décembre 2017 donné aux combattants nigériens de Boko Haram est repoussé à une date ultérieure. L’information a été donnée samedi dernier sur la chaîne publique par le Gouverneur de Diffa, Mahamadou Laoualy Dan Dano (photo).                                                                              

Le gouverneur justifie la prolongation du délai par la volonté d’encourager les combattants à saisir la main tendue du gouvernement dans un premier temps. Dans un second temps, ce délai prorogé est fait à la demande des leaders d’opinion notamment les chefs traditionnels et religieux de cette région située dans l’Extrême Sud du Niger.

L’appel lancé par le gouvernement à l’endroit des combattants remonte à décembre 2016. En octobre dernier, ils étaient 177 combattants à se rendre aux autorités. Ils sont pris en charge dans un centre de déradicalisation à Diffa pour une réinsertion sociale.

Boko Haram a attaqué la région de Diffa en février 2015 et la région est en état d’urgence. Les attaques ont nettement baissé, mais des agressions isolées persistent. Le Niger accorde 15% de son budget à la sécurité pour garantir l’intégrité de son territoire.

Une technologie révolutionnaire pour votre future résidence à Niamey

Banner 4

Please publish modules in offcanvas position.