Sécurité

Dans le cadre de la lutte contre le crime organisé, la France et le Niger signent des conventions sur l’extradition et l’entraide judiciaire

Dans le cadre de la lutte contre le crime organisé, la France et le Niger signent des conventions sur l’extradition et l’entraide judiciaire

(Niamey et les 2 jours) - Deux accords de coopération judiciaire ont été signés entre la France et le Niger le 5 juin dernier, en marge de la visite officielle du président Issoufou à Paris.

Il s’agit premièrement, d’une convention sur l’extradition qui oblige les deux Etats à coopérer dans la mesure du possible, afin de faciliter les enquêtes sur les crimes, et les poursuites contre les suspects notamment. Et deuxièmement, une convention sur l’entraide judiciaire qui oblige les deux pays à s'assister mutuellement dans les procédures relatives à une infraction grave.

Les domaines nouveaux mis en exergue dans ces documents comme le rapporte le quotidien national, sont notamment, la transmission des actes judiciaires, l’exequatur, la lutte contre le crime organisé, l’audition des témoins par vidéo conférence, les échanges d’informations en matière bancaire, les perquisitions et les confiscations, les opérations d’infiltration dans le cadre des enquêtes conjointes, les interceptions des communications sollicitées par l’un ou l’autre des Etats parties.

Ces accords paraphés par le ministre nigérien de la Justice, garde des sceaux, Marou Amadou et son homologue de la France, Nicole Belloubet prennent en compte les préoccupations de la convention des Nations Unies contre la criminalité transnationale de 2000. Particulièrement, sur le blanchiment des capitaux, contre la corruption sur les recouvrements des produits du crime.

Une technologie révolutionnaire pour votre future résidence à Niamey

Banner 4

Banner 1

Banner 3

Please publish modules in offcanvas position.