Sécurité

14 499 migrants nigériens irréguliers enregistrés au premier semestre 2016

14 499 migrants nigériens irréguliers enregistrés au premier semestre 2016

(Niamey et les 2 jours) - Selon un rapport de la Commission nationale des Droits de l’Homme (Cndh), le Centre de réception et de transit des migrants de l’Organisation internationale pour les migrations (Oim) a enregistré 14 499 Nigériens entre le 1er décembre et le 31 mai 2016.

Les 14 499 personnes étaient dans 38 convois en provenance d’Algérie. Ces migrants clandestins provenaient de toutes les régions du pays. Zinder, 9833, Agadez, 2283, Tahoua, 692, Maradi, 575, Niamey 68, Diffa 20, Dosso 16 et Tillabéry 12.

L’information a été donnée par le Gouverneur de la région de Dosso, Moussa Ousmane à l’occasion d’un atelier de formation des juges sur la traite des personnes et le trafic illicite de migrants, ouvert le 07 février au sud-ouest du pays. Objectif, former et sensibiliser les juges et les agents de forces de défense et de sécurité sur les questions de migration et de trafic illicite des personnes afin de traquer les criminels conformément aux textes en vigueur.

Pour Moussa Ousmane, « la criminalité transnationale organisée est un mal insidieux dont les formes et les conséquences sont aussi multiples que délétères, englobant la corruption, le trafic de drogues et d’armes, le terrorisme, la traite des personnes ainsi que le trafic illicite de migrants. » Avant d’ajouter qu’elle sape la quiétude sociale, viole les droits humains et prive les victimes parfois de leurs droits les plus élémentaires.

La formation a été organisée par l’Agence nationale de lutte contre la traite des personnes (Anltp). Elle prendra fin ce jeudi.

Une technologie révolutionnaire pour votre future résidence à Niamey

Banner 4

Please publish modules in offcanvas position.