Sécurité

MSF suspend momentanément ses activités dans une partie de Diffa et de Tillabéri suite à l’insécurité

MSF suspend momentanément ses activités dans une partie de Diffa et de Tillabéri suite à l’insécurité

(Niamey et les 2 jours) - Suite à deux attaques perpétrées par des hommes armés contre les équipes de Médecins sans frontières (MSF) ces dernières semaines,  l'organisation humanitaire a décidé de suspendre momentanément ses activités à Maïné Soroa dans la région de Diffa où elle est présente depuis 2017, ainsi que dans une partie de la région de Tillabéri.

A Tillabéri, cette décision a été prise après que des hommes armés ont volé des véhicules d'opération alors que le personnel de MSF était en pleine intervention non loin de la frontière malienne, le 2 mai 2019.

« Pour cette raison et en attendant d’avoir une analyse complète de ce qui s’est passé, nous avons décidé de suspendre momentanément nos activités dans cette région. Néanmoins, il y aura forcément un impact sur la prise en charge médicale, sur la réponse aux urgences même si c’est pendant une courte période d’arrêt de nos activités», a expliqué Francisco Otero y Villar, chef de mission de MSF Niger.

A Maïné Soroa dans la région de Diffa, ce sont les bureaux de cette organisation humanitaire qui ont été incendiés le 26 avril, par des individus non identifiés mais assimilés aux groupes terroristes Boko Haram.

Heureusement, dans les deux cas, aucune perte en vie humaine n’a été enregistrée. Mais on déplore d'importants dégâts matériels.

Ces raids et bien d’autres actions violentes contre les humanitaires démontrent chaque jour combien la situation sécuritaire demeure précaire dans ces régions pourtant sous état d’urgence.

Une technologie révolutionnaire pour votre future résidence à Niamey

Banner 4

Please publish modules in offcanvas position.